Actualités

A propos des besoins fondamentaux de chacun au travail

Dans le domaine des systèmes relationnels, nous portons une attention particulière aux besoins de chaque être humain à sa place de travail. Nous parlons même de besoins fondamentaux, car ils sont équivalents à la faim et à la soif. Le respect de ces besoins est en effet essentiel à la survie biologique et psychologique de l’Homme.

Structure

Le besoin de structure répond au besoin ancestral de sécurité du collaborateur (masculin générique). Dans une organisation, quels sont les éléments qui peuvent apporter de la sécurité aux collaborateurs ? Ce sont notamment la présence de l’autorité de l’entreprise, la connaissance de la stratégie, les objectifs clairs, le carnet de commandes bien garni, … mais également le cadre de travail, les horaires, les règles de fonctionnement de l’entreprise, l’organisation des tâches, …

Directrice générale de son entreprise de 165 personnes et souvent en déplacement afin de remplir le carnet de commande, Mme ABC constate un certain flottement dans l’activité de ses collaborateurs (baisse de la motivation, de l’énergie et de l’activité). La simple mise en place de rencontres régulièrement planifiées avec tout son personnel lui a permis de parler de ses préoccupations, de ses activités, de ses prévisions commerciales et de ses résultats. Suffisamment informés par leur Directrice générale et satisfaits dans leurs besoins légitimes de structure, les collaborateurs se sont à nouveau tournés vers leurs tâches avec engagement.

Stimulation

Le besoin de stimulation répond au besoin d’être questionné, d’être sollicité à donner son avis ou des idées, à apporter des solutions. La stimulation, c’est aussi un sourire ou un geste. Après avoir répondu à la sollicitation, les collaborateurs sont légitimement redevables d’une décision de leur management. C’est une condition indispensable pour leur permettre de continuer à s’investir, à une autre occasion, dans la réflexion commune.

M. DEF, directeur de production, dirige 4 équipes de 15 collaborateurs. Il n’omet pas d’enrichir ses réflexions de questions posées à ses équipes, de solliciter des avis ou des solutions. Un jour cependant, une délégation des équipes sollicite un entretien et lui pose cette question : « Qu’est-il advenu de nos suggestions de remplacement de l’outillage usé ? Nous aurions besoin d’une réponse ! ». Ce manque de réponse de l’autorité a maintenu les collaborateurs dans un questionnement récurrent et donc dans une forme d’agitation interne aux équipes.

Reconnaissance

Le besoin de reconnaissance répond au besoin d’échange authentique d’être humain à être humain, à un besoin d’évaluation ou d’appréciation, à un « Merci ! » ou à un « Bonjour ! », à être reconnu et ainsi exister pour l’autre.

La porte d’entrée du bureau de Mme GHI, directrice générale de la société, fait face à la porte d’entrée de l’immeuble principal de l’entreprise. Un grand hall décoré de plantes est longé par une réception occupée par trois personnes. Chaque matin, Mme GHI, serviette à la main et jaquette sur l’autre bras, traverse le hall à grandes enjambées, sans tourner la tête, sans dire bonjour. En conséquence, les collaborateurs de la réception demeurent en moyenne 12 à 14 mois seulement dans la société avant de démissionner par manque de reconnaissance.

Sens

Le besoin de donner du sens à ce qu’il fait permet au collaborateur de trouver satisfaction, motivation, énergie et envie de s’investir à sa place de travail.

M. JKL, responsable d’un département, souhaite qu’une de ses équipes soit remotivée. En questionnant les membres de cette équipe, ceux-ci expliquent leur sentiment de disqualification par le fait que leurs travaux sont systématiquement critiqués et dénigrés, sans aucun souci d’apporter des commentaires constructifs et sans reconnaissance pour le travail accompli. Dans ces circonstances, l’équipe peut difficilement être motivée, car leur travail, ainsi évalué, devient dépourvu de sens.

En cas de difficultés ou de blocages, la personne questionnée sous la forme « Je t’entends, de quoi as-tu besoin ? » ou « Mais quel est votre besoin pour … ? » vous renseignera d’elle-même sur la source de ses besoins. Le questionnement des besoins fondamentaux est donc une clé relationnelle performante.

09.2012

En lien avec ce sujet

Relations & Communication

Organisation & Structure

Séminaires & Formation

Pour en parler ensemble

Prenez contact avec nous !

Newsletter

Envie d'être informé directement et simplement de nos nouveautés grâce à un mail, environ quatre fois par année ?

Pour cela, vous pouvez vous abonner à notre Newsletter en remplissant e formulaire d'inscription prévu à cet effet.