Actualités

A propos de l’état d’esprit, un instrument de management

La leçon de Roger Federer

Souvenez-vous ! Un des moments forts de l’année 2012 aura été les Jeux olympiques de Londres. A cette occasion, nous avons été interpellés par les propos que Roger Federer a tenus après avoir perdu la finale du simple messieurs, alors qu’il répondait aux journalistes qui voulaient l’entendre dire que sa défaite devait être extrêmement difficile à gérer :

« Je peux être déçu pendant cinq minutes ou pendant cinq ans après une telle défaite. J’ai choisi la version courte. »

Ces propos nous semblent particulièrement intéressants dans la mesure où ils mettent en évidence la formidable capacité de l’être humain à faire des choix qui lui permettent de garder une focalisation positive.

L’orientation de notre état d’esprit

George Kohlrieser, dans son livre Négociations sensibles / Cessez d’être otage et reprenez la main ! (Ed. Pearson, 2007), souligne que tous les événements de notre vie possèdent à la fois un aspect négatif et un aspect positif. En donnant trop de place aux aspects négatifs des choses, l’être humain peut s’enfermer dans un mouvement fataliste. Au contraire, en focalisant son état d’esprit sur les choses positives, il peut déterminer pour lui-même un cycle gagnant.

A l’image de Roger Federer, lorsqu’un individu subit des revers, il peut surmonter sa déception, sa frustration ou son chagrin et orienter ses pensées afin de continuer à aller de l’avant dans un état d’esprit positif retrouvé. Ceux qui autorisent des éléments négatifs à perdurer dans leur esprit se placent dans un cycle perdant qui risque de s’auto-entretenir. Ce principe est illustré dans le schéma ci-dessous :

Schema etat esprit

Dans notre vie de tous les jours

Quel que soit notre contexte de vie, chacun peut débuter une journée automnale grise et fraîche en se disant : « Encore une journée de pluie ou de brouillard ! » ou, au contraire : « Cette lumière va me permettre d’avoir l’opportunité d’admirer les arbres du parc qui ressortent si bien sous un ciel de pluie !». C’est une question de perception de la situation : vais-je subir ou me réjouir ? A chaque instant, tout un chacun peut faire le choix conscient de ce qu’il se souhaite pour lui dans la journée, pour son travail, pour son avenir, pour sa santé, pour ses enfants, pour ses études, pour … (etc.). Le choix de la réponse nous appartient à tous.

Que se passe-t-il lorsqu’on perd sa focalisation positive ? Il convient alors de revenir à un état d’esprit positif. Certes, un état d’esprit positif n’est pas toujours facile à créer, ni surtout à maintenir. Cependant c’est possible et notre vigilance par rapport à nos pensées nous aidera à ce que les expériences négatives du passé ne se reproduisent pas dans l’avenir.

Dans nos entreprises

Il en va de même dans nos entreprises. En effet, il ne suffit pas que la Direction ait transmis sa vision au personnel. Si celle-ci souhaite créer un mouvement rassembleur autour de cette vision et permettre à l’ensemble des collaborateurs de se l’approprier, il faut encore que les hommes et les femmes qui composent la ligne hiérarchique allant du Directeur Général à l’apprenti fassent le choix de cultiver un état d’esprit positif. C’est une condition indispensable pour créer un état d’esprit collectif positif orienté sur la réussite et l’atteinte des objectifs.

La responsabilité des managers est donc grande ; c’est en effet à eux qu’il appartient de montrer l’exemple en faisant régulièrement, journellement si nécessaire, le choix de cultiver un état d’esprit positif. Il est en effet reconnu que les managers inspirants créent toujours des visions inspirantes.

« Les personnes qui réussissent et accomplissent de grandes choses, que ce soit dans le monde des arts, du sport ou de l’entreprise, ne permettent pas à leur esprit de broyer du noir. »
George Kohlrieser

11.2012

En lien avec ce sujet

Relations & Communication

Séminaires & Formation

Pour en parler ensemble

Prenez contact avec nous !

Newsletter

Envie d'être informé directement et simplement de nos nouveautés grâce à un mail, environ quatre fois par année ?

Pour cela, vous pouvez vous abonner à notre Newsletter en remplissant e formulaire d'inscription prévu à cet effet.